Le désert des couleurs – Aurélie Wellenstein

Le désert des couleurs

Dans le désert des couleurs, chaque grain de sable est un souvenir perdu et oublié. Marcher dans les dunes, c’est voir sa mémoire s’effacer. Alors pour se protéger, l’humanité s’est réfugiée dans le cratère d’un volcan. Mais depuis quelques temps, le sable monte chaque jour le long de ses pentes. Malgré les risques, une fille qui perd ses souvenirs, un garçon porteur de mémoire et un oiseau télépathe partent explorer le désert multicolore afin de trouver une solution pour lutter contre la crue. En chemin, ils se perdront. À la fin, ils se retrouveront.

 

Livre

Roman

Science-fiction
Post-apocalyptique

Représentation

FF

TW

Viol
Violence sur mineur
Inceste

Auteurice

Editions

Scrinéo
2021
339p

Edition numérique disponible

+

Coup de coeur d’Ardawal

Avis d’Ardawal

5/5

Difficile de lâcher ce roman, aux émotions puissantes et dont les paysages nous transportent dans un ailleurs à la fois terrible et fascinant. J’ai vraiment apprécié le trio Irae/Kabal/Secrétaire, les difficultés et les épreuves auxquelles iels font face, et surtout leur évolution – et l’évolution de leurs relations – au fil de leur périple dans le désert des couleurs.

Ce texte soulève aussi des thèmes importants, certains très durs, notamment sur les traumatismes et leurs séquelles, sur notre lien à notre propre mémoire, sur la façon dont on se construit. Nous retrouvons aussi des sujets déjà abordés par Aurélie Wellenstein dans d’autres ouvrages, comme l’exploitation irraisonnée de leur environnement par les humains, qui finit par provoquer leur propre perte. J’ai aussi beaucoup apprécié les ambiguïtés et les questions posées au fil du récit, qui nous confrontent à notre fragilité d’humains dans un monde qu’il est illusoire d’espérer maîtriser…

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :