Sorties Mai 2021

En Mai, fais ce qu’il te plaît.. et surtout ne regrette pas d’être en retard pour les sorties du mois !
Au programme, une sortie en poche, un peu de romance, et une sortie annoncée comme coup de cœur chez de nombreuxes lecteurices.

Joli mois de mai...

21 Mai 2021.

A la pointe de l’épée, d’Ellen Kushner.

Richard Saint-Vière est le meilleur duelliste des Bords-d’Eaux. Cela n’empêche pas le bretteur de se retrouver entraîné avec Alec, son amant, dans les intrigues des nobles de la Colline. L’honneur sera-t-il suffisant pour les déjouer ? Avec ses joutes d’escrime aussi bien que verbales, À la pointe de l’épée – un mélodrame de mœurs revient dans une édition augmentée de nouvelles (dont certaines inédites en français), mais aussi de textes en exclusivité mondiale : les lettres d’Octavia Saint-Vière

Chez Hélios (Poche). 9€90.

26 Mai 2021.

Le Seigneur Caché, de Lisa Henry.

Face à un choix impossible, Min pourra-t-il sauver les personnes qui lui sont chères ? Aramin Decourcey – Min pour les intimes – est le meilleur voleur d’Amberwich. C’est aussi le gardien d’un secret qui l’aide à survivre au monde impitoyable des aristocrates et de leurs puissants magiciens. Pourtant, quand son neveu adoptif, Harry, est maudit par la famille Sabadine, Min n’a d’autre choix que d’accepter une mission suicide pour le sauver : retrouver Kazimir Stone, un Sabadine hedgewitch de bas niveau qui se trouve à Anhaga, un village en bord de mer contrôlé par le terrible Seigneur Caché des Faes. Entre les Sabadine d’un côté, les Faes de l’autre, et Kaz qui est loin d’être le simple hedgewitch qu’il prétend être, Min n’a pas le temps de gérer une crise existentielle et encore moins l’attraction grandissante entre Kaz et lui. Il doit ramener ce dernier à Amberwich et lever la malédiction de Harry avant qu’elle ne le tue. Malheureusement, il va vite se retrouver face à un choix impossible : sauver Harry et livrer Kaz ou sauver Kaz et laisser Harry mourir ?

Chez MxM Bookmark. 17€ (broché) ; 5€99 (Numérique).

13 Mai 2021.

Les Oiseaux du Temps, d’Amal El-Mohtar et Max Gladstone.

Bleu et Rouge, deux combattants ennemis d’une étrange guerre temporelle, s’engagent dans une correspondance interdite, à travers les époques et les champs de bataille. Ces lettres, ne pouvant être lues qu’une seule fois, deviennent peu à peu le refuge de leurs doutes et de leurs rêves. De
leurs échanges naitra un amour fragile et dangereux qu’il leur faudra préserver envers et contre tous.
Les Oiseaux du temps fait partie de ces romans inoubliables qui nous ressourcent et nous rappellent avec douceur et justesse que l’humanité, l’altérité et l’amour sont les réponses universelles à nos besoins essentiels.

Chez Mü. 19€.

27 Mai 2021.

Le Miroir du Djinn, d’Alix Kani.

Sören, menuisier-mage du royaume de Gardas, est chargé d’une mission par son roi : confectionner le cadeau d’anniversaire du prince héritier. Pour l’artisan, exposer ses talents aux yeux de la cour est une merveilleuse occasion d’assouvir ses ambitions. Aidé de son paisible et charmant apprenti, Sören s’attelle à la tâche avec zèle et passion. Mais, malgré la splendeur de l’objet qu’il confectionne, Sören ne peut s’en satisfaire. S’il veut briller, il lui faudra présenter une pièce magistrale, éblouissante, extraordinaire !

Ainsi se met-il en tête de créer une nouvelle forme de magie pour en imprégner le cadeau du prince, contre l’avis de tous. Seul le démon Aodji, dangereux changeforme enfermé dans un vieux miroir, le soutient dans son projet. Seulement voilà : les démons dévorent les âmes et, Sören le sait, Aodji pourrait se repaître de lui avant qu’il n’ait achevé son œuvre…

 

Chez Mix Editions. 16€ (broché) ; 5,99€ (numérique).

5 Mai 2021.

Sœurs dans la guerre, de Sarah Hall.

 

Dans un avenir proche et désolant, la crise environnementale a ravagé l’Angleterre. Un régime autoritaire organise le rationnement de la population dans des villes exsangues, et le droit à la reproduction est rigoureusement contrôlé. Une jeune fille nommée Sister raconte son évasion et sa quête pour rejoindre une ferme utopique dans la région des Grands lacs : l’armée de Carhullan, une bande de rebelles ayant renoué avec une vie rurale et coupé tout lien avec les hommes.
Dans la lignée de «La Servante écarlate» de Margaret Atwood, Sarah Hall aborde avec une remarquable originalité les questions d’écologie, de genre et de défense des libertés individuelles, et propose une vision décapante du pire des mondes à venir. Une contre-utopie féministe exaltante.

Chez Payot et Rivages. 20€ (broché) ; 14,99€ (numérique).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :